À La UneActualitésSocietéTout ce qui fait l'actu

Affaire des 52 attestations : Le Cesti à la barre

La section Cesti (Centre d’étude des sciences et techniques de l’information) du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) a décidé de porter devant la Justice l’affaire des 52 attestions délivrées à des Béninois. Une décision qui intervient à la suite d’une lettre ouverte adressée au Président Béninois, Patrice Talon. “Une plainte sera déposée auprès du procureur de la République pour qu’une enquête judiciaire soit ouverte. De plus, la Cour suprême sera saisie aux fins d’annulation de la décision de la direction du Cesti”, indique le communiqué parvenu à Seneweb.

A lire aussi :URGENT.. EUMEU SENE FAIT UNE IMPORTANTE DÉCLARATION

Les enseignants reprochent à Cousson Traoré Sall d’avoir livré des attestations sans l’aval du comité pédagogique, en violation des règles de fonctionnement de l’institut. Il est aussi reproché à la directrice “son refus de communiquer les notes des récipiendaires” et les critères d’évaluation, ainsi qu’une tentative d’étouffer l’affaire à l’interne.

A lire aussi :Terrible accident à Kédougou ….collision entre un camion et un «7 places»

Le Saes semble mesurer la gravité de sa décision, mais dit l’assumer au nom de la bonne cause. “Ce sera un précédent dans l’histoire du Cesti. Mais la Section Saes-Cesti souhaite ancrer la transparence et la reddition des comptes dans la culture organisationnelle du Cesti. Ainsi nul ne pourra, à l’avenir, se prévaloir de sa position administrative pour décider, selon sa seule volonté, qui devra avoir un parchemin du Cesti”, précise-t-on.

Le syndicat promet d’ailleurs, sans précision de date, que son conseil va s’adresser à la presse pour éclairer la lanterne de l’opinion.

?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :