À La UneActualitésChronique du jour - AnalysesSportTout ce qui fait l'actu

TOPS/FLOPS SÉNÉGAL-ALGÉRIE : BENLAMRI INUSABLE, MANÉ OUBLIABLE

L'héroïque Bounedjah, le solide Benlamri ou la dure soirée de Mané : retrouvez les tops et les flops de la victoire de l'Algérie face au Sénégal (1-0) en finale de la Coupe d'Afrique des nations.

Bounedjah, héros bien heureux
Il n’avait plus marqué depuis un penalty face au Kenya (2-0), lors du premier match de l’Algérie dans cette CAN. Baghdad Bounedjah a profité d’une ouverture en profondeur côté gauche d’Ismaël Bennacer afin de repiquer dans l’axe. Aux 20 mètres, son tir du droit fut dévié par le tacle glissé de Salif Sané. La trajectoire en cloche a scotché Alfred Gomis (2e). Sevré de bons ballons, l’avant-centre s’est démené au pressing le reste du temps.

A lire aussi : Finale SÉNÉGAL – ALGÉRIE : le pragmatisme des Lions face à l’héroïsme des « Fennecs »

L’abnégation de Benlamri
Sur un duel aérien avec Sadio Mané, Djamel Benlamri s’est ouvert la pommette droite (75e). Le sang n’a cessé de couler, tâchant son maillot et son short, blancs au départ. Après s’être changé et avoir reçu un gros pansement, le défenseur algérien a repris sa place sans perdre en combativité. Du début à la fin, il a repoussé les ballons chauds, du pied ou de la tête, et limité l’influence du Rennais Mbaye Niang.

FLOPS

Mané n’a pas brillé
S’il n’a pas été le plus mauvais, il reste peut-être le plus décevant des Sénégalais du fait de son statut de star. Malgré quelques bonnes percussions côté gauche, Mané n’a pas su faire la différence dans les 20 derniers mètres, que ce soit par une fixation, un décalage ou une frappe.

A LIRE AUSSI : Ce qu’il faut retenir : Sénégal-Algérie 0-1

Pour le spectacle, on repassera
L’Algérie n’a jamais semblé vouloir prendre le jeu à son compte, n’hésitant pas à multiplier les fautes au milieu du terrain et n’effectuant son deuxième tir qu’à la… 74e minute. Le Sénégal, lui, a montré une maladresse fatale dans le dernier ou l’avant-dernier geste. Les nombreux coups de pied arrêtés en faveur des Lions de la Téranga n’ont pas été mis à profit. Raïs M’Bolhi, le portier algérien, a connu des soirées bien plus difficiles que celle-ci dans les buts…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :