" >
Alioune Sarr/Amy Sarr Fall : une liaison dévoilée au « Salon mondial du Tourisme » ... ? – Snap221.com
Connect with us

À La Une

Alioune Sarr/Amy Sarr Fall : une liaison dévoilée au « Salon mondial du Tourisme » … ?

Published

on

Pour le Sénégal, la note risque d’être salée eu égard à la horde de collaborateurs que le ministre du Tourisme et des Transports aériens a convoyé sur Paris. Alioune Sarr, pour ne pas le nommer, a dilapidé les maigres ressources de son département pour un Salon dont les éditions précédentes n’auront pas apporté plus d’une dizaine de touristes au Sénégal.

D’abord, dans l’organisation, le ministre a court-circuité l’Agence sénégalaise de promotion touristique (ASPT) pour centraliser tout dans son Cabinet. Conséquence, à 72 heures du démarrage, il a fallu faire appel à une agence de Communication pour sauver les meubles. Ainsi, une entente directe est passée, en violation des règles les plus élémentaires de la passation des marchés publics, Mondial Com de la sulfureuse Amy Sarr Fall. Des collisions suspectes sont notées entre l’Agence Mondial Com et certains ministres de la République. La preuve par le ministre du Tourisme et des Transports aériens. Figurez-vous qu’Alioune Sarr qui a à sa disposition une Cellule de Communication a confié la couverture médiatique du Salon mondial du Tourisme Top Resa 2019 prévu à Paris Porte de Versailles du 1er au 04 octobre prochain à Amy Sarr Fall. À charge pour elle de convoyer les médias triés sur le volet moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes.

Une forfaiture qui pousse à s’interroger : Quel genre de relations Alioune Sarr entretient-il avec Amy Sarr Fall ? Est-ce à dire que la Cellule de Communication est incompétente pour assurer la couverture de cette grand-messe du Tourisme ? Amy Sarr Fall bénéficie-t-elle de soutien au sommet ? Autant de questions qui restent sans réponse et qui pose encore une fois le problème de l’utilisation rationnelle de nos maigres deniers publics.
Ensuite, dans le choix des agents du ministère et des journalistes devant couvrir l’événement. Au niveau du ministère, le ministre s’enferme dans son bureau pour dresser une longue liste de personnages qui n’ont rien à faire dans ce Salon. Quid du choix des médias, Alioune Sarr fait confiance à sa Cellule de Communication qui désigne des organes. Mais, à la dernière minute, il broie la liste qui lui est proposée avant de la jeter dans la corbeille. En lieu et place, il désigne ses amis qui l’aident dans la couverture de ses activités politiques.

Enfin, sur les dépenses inhérentes à la participation de ce Salon, des sources de Leral informent que plus de 500 millions F Cfa ont été mobilisés. Et la note risque de grimper à cause des nombreux billets en Première Classe mais aussi des perdiems aux militants de AFP au salon et certains. Sans oublier les luxueux hôtels avec chauffeur à disposition pour la délégation dont l’écrasante majorité a passé son temps à faire les boutiques. Et pour boucler la boucle, un copieux dîner a été offert dans le somptueux hôtel de Pullman Tour Effel.

De l’argent jeté par la fenêtre d’autant plus qu’en amont le ministère et les acteurs n’a pas travaillé sur une offre touristique pertinente. Avec des produits capables d’attirer davantage de touristes. Certes, le Sénégal dispose de beaux hôtels, de belles plages et du Soleil mais les touristes en réclament davantage. Notamment la dimension culturelle quasi-absente de nos stations touristiques. C’est dire…

Leral.net

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

À La Une

Tambacounda :Un  Homme surprend sa femme en plein ébats avec son amant dans son lit …

Published

on

Une histoire d’adultère secoue la ville de Tamba. A. O. Diallo, 59 ans, polygame et entrepreneur dans son pays d’origine, a pris en flagrant délit d’adultère sa 3e épouse. Il a retrouve sa femme au domicile de son amant, Ibrahima Diallo, en train de célébrer le baptême de leur fille née hors mariage.
Resté deux ans sans avoir des nouvelles de sa femme, le mari cocu est venu à la recherche de celle qui sera engrossée par son compatriote. Une médiation a été trouvée pour qu’il récupère sa femme. Et le couple compte rentrer en Guinée d’ici à dimanche prochain. Selon un témoin interrogé par L’Observateur, ce type de concubinage est très fréquent à Tambacounda.

Continue Reading

À La Une

VIDEO GRANDE MOSQUÉE DE TOUBA : TEMPS FORT ET IMAGES SPECTACULAIRES DU MAGAL 2019…

Published

on

da7019c3-29b8-4024-bfa1-3a24ab156b82 (1)

 

7aca80d1-45fb-46c6-8384-830ca1e6c5df37ca5e35-a2b9-4764-9346-8bd0d33bc1e6

 

d1fcd5eb-d89a-4f17-8c0b-2d73eb4ef5a5cbb8eca8-9bf8-4b69-9cf9-0418fb875a6e

Continue Reading

À La Une

Qui est Serigne Fallou Mbacké…«Borom na am mou ame»?

Published

on

Cheikh Mouhamadou Fadl Mbacké est sans doute le plus célèbre des héritiers de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du mouridisme. Communément appelé Serigne Fallou Mbacké, ce deuxième khalif de Serigne Touba était crédité du don de voir se réaliser toutes les prières qu’il formulait.

De son vivant à nos jours, nombreuses sont les personnes qui demeurent avec la conviction qu’il suffit de faire appel sept fois à Serigne Fallou pour obtenir la réalisation de ses désirs. Snap 221 .com revient sur l’itinéraire de cet érudit de l’Islam.

A Touba pour les besoins du Grand Magal, la grande attraction est toujours le mausolée de Serigne Fallou Mbacké, le deuxième Khalife général des mourides. Cet endroit ne désemplit jamais de monde. Que cela soit en période de Magal ou non. Dans le mausolée de cet érudit et partout ailleurs, nombreuses sont les personnes qui viennent avec la conviction qu’il suffit de faire appel à Serigne Fallou sept fois pour obtenir la réalisation de ses désirs.

Né le 27 juin 1888 à Darou Salam soit au 27éme jour du mois de Rajab, Cheikh Mouhamadou Fadl Mbacké était crédité du don de voir se réaliser toutes les prières qu’il formulait. D’où l’appellation de «Borom na ame mou ame», par son père, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, fondateur du mouridisme.

A l’image de son frère Serigne Mouhamadou Moustapha Mbacké, Sokhna Awa Bousso, la mère de Serigne Fallou est issue d’une famille maraboutique, qui a donné plusieurs imams à Touba. L’anniversaire de la naissance de Serigne Fallou, le «Kazu Rajab», est un événement bien connu de la confrérie, car assisté par des centaines de milliers de disciples.

Serigne Fallou entama ses études coraniques chez Serigne Ndame Abdou Rahmane Lo à Darou Halimoul Kabîr. Ses oncles Mame Mor Diarra et Mame Thierno Birahim ont également beaucoup contribué à ses études. Sous le Ndigueul de son père et guide, Serigne Fallou a fondé plusieurs villages dont : celui de Ndindy (1913), Bogorel (1914), Mbepp (1930), Merina bobo (1932), Khayane (1938), Touba Merina (1948), Nayroul Marame (1952), Aliyeu (1950), Touba Sourang (1961) et Touba Bogo (1962). Le développement de la ville sainte de Touba s’est aussi effectué sous son magistère, notamment par la création de forages et du célèbre marché «Occasse» de Touba.

En 1945, Serigne Fallou, devenu second khalife, se plongea corps et âme dans la poursuite des travaux de la Grande Mosquée. Il eut l’honneur,  de procéder à son inauguration, le 7 Juin 1963 et d’y diriger la première prière. Son khalifat est encore évoqué de nos jours comme une période particulièrement faste pour notre pays. Les Sénégalais, toutes confréries confondues, le considèrent comme un vrai ascète, un homme qui a reçu du créateur le pouvoir de faire des miracles.

L’on rapporte aussi que Serigne Fallou Mbacké, tel un vrai talibé, était dévoué à son père.  Pour preuve en 1927, date de la disparition  de Serigne Touba, il fit 28 copies reliées du Saint Coran dont il fit don à Cheikh Ahmadou Bamba. Il lui offrit également sa maison, sise alors à l’avenue de la gare à Diourbel. Une belle maison qui était couverte de tuiles rouges avec, à chaque angle, le signe de l’étoile et du croissant lunaire. C’est après la disparition de son père que Serigne Fallou Mbacké a également effectué son premier pèlerinage à la Mecque.

C’est dans la nuit du 06 août 1968 que El Hadj Mouhamadou Fallou Mbacké s’éteignit à Touba plongeant le monde mouride dans une tristesse jamais égalée. De cette date à nos jours, sa notoriété reste intacte aux yeux des talibés mourides et des disciples des autres confréries.

 

Continue Reading
Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :