ActualitésSama Buzz DaySocietéTout ce qui fait l'actu

Aujourd’hui, 12 juin 1880: Rufisque est érigée en commune de plein exercice

Un des centres d’intérêt de l’administration coloniale, Rufisque, de par sa position géographique très stratégique, va jouer un rôle déterminant sous les colons. Prise d’abord par les Portugais, ensuite par les Hollandais et enfin par les Français, Rufisque a une histoire jalonnée d’évènements d’une importance capitale. Cependant, c’est sous l’Empire colonial français qu’elle connaîtra un essor fulgurant. Sa position de zone de transit explique son érection en commune de plein exercice, bien avant même la commune de Dakar, aujourd’hui 12 juin 1880.
Découverte par les portugais dès 1444 par le Prince Henri le Navigateur et ses hommes, Rufisque a très tôt attiré l’attention et l’intérêt des explorateurs. Etymologiquement, son nom Rio Fresco, qui signifie «rivière à l’eau fraîche» fait référence à sa position de ville côtière. Au 16ème siècle, ce qui n’était qu’un village de pêcheurs, va prendre définitivement le nom de Rufisque. A cette époque, Rufisque était déjà devenue une zone commerciale non négligeable. La ville excellait dans le commerce de l’arachide et servait de point de transit à l’acheminement de l’arachide de l’Afrique vers l’Europe. D’ailleurs l’existence même de Rufisque est intrinsèquement liée à ce besoin pour les coloniaux de faciliter le trafic commercial des produits de l’arachide et des produits halieutiques.

A partir de son érection en commune le 12 juin 1880, Rufisque va devenir un pôle d’attraction avec le développement de sa gare ferroviaire. En 1916, avec la loi Blaise Diagne, Rufisque offre à ses habitants le privilégié statut de citoyens français. Mais c’est à partir de 1920 que la commune va connaître un déclin rampant au profit de Dakar. La situation de la ville devient moins intéressante avec le premier port du Sénégal implanté à Dakar en 1928. Rufisque perd ainsi l’essence même de son existence au profit de la commune de Dakar dont elle sera plus tard un département.

Sources:

www.ethiopiques.refer.sn

www.whc.unesco.org

www.memoireonline.com

Par Ababacar Gaye

[emailprotected]
Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :