Publicités
À La UneActualitésChronique du jour - AnalysesPolitiqueTout ce qui fait l'actu

Le Pape du Sopi isolé et fragilisé… Decroix, allié de Wade participe au dialogue national

Abdoulaye Wade veut faire cavalier seul dans l’opposition au Sénégal. Après s’être lui-même isolé lors de la présidentielle du 24 février avec un boycott non suivi par les populations et même par ses partisans, le président Wade se retrouve cette fois amputé de ses principaux lieutenants et alliés qui l’ont toujours suivi mais il fait face à une fronde interne au PDS.

Wade isolé

Le dialogue national a débité hier par la distribution des termes de référence (TDR). Tous les partis de l’opposition étaient présents. Réunis au sein d’un front, les quatre candidats de l’opposition de la dernière présidentielle, notamment Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Madické Niang et Issa Sall, se sont fait représenter par Matar Sourang. Les alliés de Wade au sein du Front patriotique pour la défense de la république (FPDR) étaient présents au nom de leur parti. C’est le cas de Mamadou Diop Decroix, coordonnateur national du FPDR qui représentait son parti And-Jëf/Parti africain pour la démocratie et le socialisme (AJ/PADS) dont il est le secrétaire général.

De même pour le Front pour la Démocratie et la Résistance Nationale (FNR), cette plateforme citoyenne qui regroupe les grands partis de l’opposition, des mouvements citoyens, des organisations sociales. Les leaders du FNR étaient tous présents sauf…Le PDS de Wade.

Le PDS se révolte

Le boycott de Wade lors de la présidentielle, le refus de participer au dialogue national et la menace du PDS de ne pas présenter de candidats aux élections locales de décembre 2019, ont créé un sentiment de frustration au PDS. Les libéraux soupçonnent Karim Wade d’être derrière les décisions « chaotiques » de leur leader qui commence à perdre son charisme. Même Oumar Sarr le coordonnateur national du PDS et Secrétaire adjoint de Wade ne comprend plus la démarche de son patron. Le front national de résistance (FNR) auquel appartient le PDS avait décidé de participer au Dialogue lors d’une  réunion du front tenue au siège de Pape Diop. Et Oumar Sarr était présent à cette rencontre. Il était convenu que Moctar Sourang porte la voix du front lors de la rencontre. Et derrière, Me Wade sort un communiqué pour boycotter la rencontre. Oumar Sarr s’est sentie « court-circuiter » par son patron. Et c’est ce qui crée le malaise au sein du PDS…

Publicités
Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :