Accueil À La Une Guy Marius Sagna détruit la société civile…Sonko tue l’Opposition

Guy Marius Sagna détruit la société civile…Sonko tue l’Opposition

5 min temps de lecture
Commentaires fermés sur Guy Marius Sagna détruit la société civile…Sonko tue l’Opposition
0
71
Climat politique et social au Sénégal : Les mauvais exemples, Guy Marius Sagna, Ousmane Sonko et consorts Où va le Sénégal ? Voilà un pays où à l’époque, tout le monde pouvait exprimer ses idées, le faire même traduire à travers de manifestations fortement réprimées, mais cela restait dans le cadre des civilités entre l’opposition et le pouvoir. Qui ne se souvient du temps où Me Abdoulaye Wade, Landing Savané, Amath Dansokho, Abdoulaye Bathily avaient les pires tourments du régime en place. C’est Me Abdoulaye Wade, lui-même qui vient de sortir de la demeure de feu le Président Léopold Sédar Senghor où il s’est rendu pour rendre ses condoléances à l’occasion du décès de Mme Collette Senghor pour se magnifier, malgré son statut d’opposant de ses relations avec le pouvoir. Me Abdoulaye Wade a même révélé que feu le Président Senghor lui avait proposé un poste de vice-Président de la République. Qui ne se souvient encore, lors de la prestation de serment à l’occasion de la prestation de serment de l’accession au pouvoir du Président Abdou Diouf, lorsque feu Kéba Mbaye, ancien Président de la Cour suprême magnifiait et citait en exemple le haut geste de l’ancien Président démocrate des Etats-Unis d’Amérique, Jimmy Carter qui recevait en audience son successeur à la Maison blanche, le Républicain Ronald Reagan pour lui faire une présentation des lieux. Malgré la forte opposition, Abdoulaye Wade s’est fort fait violence, seulement pour l’intérêt du pays, de rentrer dans un gouvernement de majorité présidentielle élargie sous le règne du Président Abdou Diouf. Il en est de même de feu Amath Dansokho et d’Abdoulaye Bathily. Et malgré tout, rien n’a pu empêcher à Me Abdoulaye Wade sans perte de sang à accéder démocratiquement au pouvoir. Le Sénégal venait de réaliser sa première alternance démocratique. Une alternance démocratique grâce au dialogue entre le pouvoir et l’opposition qui a rendu possible l’acquisition d’un code électoral plus démocratique. Où se trouvent aujourd’hui reléguées toutes ces traditions démocratiques reléguées par le Sénégal. Il semble qu’au Sénégal, depuis 2012, date de l’accession au pouvoir de Macky Sall, nous assistons à une race d’opposants et de membres de la société civile extravertis qui pensent beaucoup se faire distinguer à travers d’injures et de diffamations. Voilà un créneau que pensent être plus porteur des individus de la trempe de Guy Marius Sagna, ainsi que du très triste membre de l’opposition, Ousmane Sonko. Ah, le Sénégal, par la faute d’individus de leur trempe, aussi bien la société civile que l’opposition sont en train de perdre de la vitesse ! La rédaction de Xibaaru
Charger plus d'articles similaires
Charger plus de Paf
Charger plus dans À La Une
Comments are closed.

LIRE AUSSI

Fatoumata Dione : Une miss contestée pourquoi un scandale à chaque élection ?

Les rideaux sont donc tombés sur l’édition 2020 de l’élection Miss Sénégal 2020,mais elle …