Accueil Actualités RGO : 10 astuces pour soulager le reflux

RGO : 10 astuces pour soulager le reflux

8 min temps de lecture
Commentaires fermés sur RGO : 10 astuces pour soulager le reflux
0
22
Les conseils d’un diététicien-nutritionniste pour soulager la douleur chronique du reflux et renouer avec le bien-être. « Ces astuces sont aussi bien alimentaires que de l’ordre de l’hygiène de vie. Certaines sont destinées à vous soulager et d’autres éventuellement à vous soigner » explique Charles-Antoine Winter, diététicien-nutritionniste et auteur du Grand livre de l’alimentation anti-reflux (Ed. Leduc.s). Sur le même sujet huile essentielle de romarin RGO : 5 façons de soigner un reflux sans médicaments
  1. Pas plus d’un demi-verre d’eau à table
De 30 mn avant le repas à 1 heure après la dernière bouchée, ne consommez pas plus de 150 ml de boissons, soit la moitié d’un verre. Si vous avez très soif en mangeant, essayez de moins saler les plats ou de d’ajouter moins d’épices.
  1. Fractionnez les repas
Un repas, même équilibré, peut sembler trop volumineux pour votre estomac et favoriser le reflux. « En plus d’une parfaite mastication, essayez d’assurer vos apports nutritionnels en les fractionnant sur 3 repas et 1 à 2 collations » souligne le nutritionniste. « L’idéal est de manger toutes les 3 heures environ : un petit déjeuner à 7h, une collation matinale avec fruits ou laitages vers 10h-10h30, le déjeuner vers 13h-13h30, une collation pour le goûter vers 17h et un dîner léger vers 19h30-20h ».
  1. Evitez les boissons gazeuses
Les boissons gazeuses provoquent un gradient de pression qui facilite et favorise le RGO chez les personnes dont le sphincter oesophagien inférieur (qui empêche le liquide gastrique de remonter dans l’œsophage) est fragilisé. Si vous tenez à votre verre d’eau gazeuse aux vertus digestives, débarrassez-la de ses bulles avec une cuillère pour pouvoir la boire sans risque de RGO associé.
  1. Choisissez des cuissons douces
Les cuissons vives comme le gril, le barbecue, le four, les fritures favorisent la modification physico-chimique des nutriments. Ces derniers deviennent plus agressifs et irritants pour les membranes digestives, ce qui allonge leur temps de passage dans l’estomac. Préférez-donc les cuissons à l’eau, à la vapeur ou à l’étouffée : ces cuissons douces et humides ne cultiveront pas le terrain inflammatoire.
  1. Evitez les fruits crus en fin de repas
Les pommes et les poires que l’on croque en fin de repas favorisent les fermentations alcooliques dans l’estomac, ce qui produit des gaz qui favorisent le RGO. Les fruits acides, comme l’orange ou le pamplemousse, retardent quant à eux la vidange gastrique, or plus vite l’estomac est vide, moins il y a de risque de RGO.
  1. Ne vous allongez pas l’estomac plein
Tenez-vous à la verticale jusqu’à 2 heures après la dernière bouchée ou la dernière gorgée afin de faciliter le travail digestif (vive les lois de la pesanteur !). Et allez vous coucher le soir une fois l’estomac vide, soit 3 heures après le dîner.
  1. Soignez votre constipation
« C’est tout simplement une question de pression ! La constipation nécessite souvent de « pousser à la selle », ce qui augmente le gradient de pression dans l’estomac et favorise le RGO. La cause principale de la constipation étant souvent un manque d’hydratation, pensez à boire 15ml/kg/jour entre les repas, y compris des jus en guise de collation.
  1. Offrez un cataplasme à votre estomac
Ce cataplasme va protéger vos muqueuses de l’acidité gastrique. Consommez-le entre les repas mais jamais avant car cela vous couperait l’appétit. Ne prenez jamais de médicaments en même temps. La recette : mélangez ½ cuillère à café de miel bio liquide avec du gingembre frais écrasé. Ecrasez la chair d’une banane, incorporez le miel-gingembre et ½ cuillère à café d’argile blanche en poudre.
  1. Faites une cure de soupe miso
« La soupe miso non pasteurisée est riche en probiotiques et en enzymes alimentaires. On y trouve aussi tous les acides aminés , dont l’indispensable glutamine qui répare les membranes digestives » insiste le nutritionniste. Ce qui fait de la soupe miso une véritable alliée pour les personnes qui souffrent de RGO. Remplacez vos 150 ml d’eau de chaque repas par 150 ml de soupe miso pendant au moins 15 jours.
  1. Arrêtez de manger avant la satiété
« C’est l’un des secrets de santé du régime Okinawa : la règle du ventre à 80% » explique Charles-Antoine Winter. Non seulement cela vous permettra de maintenir votre poids de forme (n’oubliez pas que la surcharge pondérale encourage le RGO) mais cela accélérera aussi la vidange gastrique.  
Charger plus d'articles similaires
Charger plus de Khady Fall
Charger plus dans Actualités
Comments are closed.

LIRE AUSSI

Cheikh Ahmadou Kara Mbacké lance le mouvement « Matlaboul Fawzeyni »

iGFM – (Dakar) – L’Ambassadeur international pour la paix, Cheikh Ahmado…