Accueil À La Une SABAR À TOUBA / Serigne Amsatou Mbacké crie son amertume et sa honte

SABAR À TOUBA / Serigne Amsatou Mbacké crie son amertume et sa honte

5 min temps de lecture
0
0
163

Quand à Touba des petites filles de Serigne Touba se permettent de dérouler un ” sabar ”, c’est que la situation est grave. Le commentaire est de Serigne Amsatou Mbacké fils de Serigne Abdou Lahad Mbacké  et Président de l’association ” Khoudamoul Khadim ”.
Le Chef religieux n’a pas hésité à clamer sa désolation et exiger des excuses de la part de ces dames Mbacké-Mbacké qui appartiennent, se désole-t-il, à la famille du troisième Khalife Général des Mourides. Dans la vidéo diffusée à travers internet, on les voit, sous le rythme endiablé des tam-tams, esquisser des pas de danse dignes des grands ”sabars ”.

”Je suis habité par une amertume et une honte incommensurables à cause de ce qui s’est passé à Touba ( le jour du magal de Serigne Abdou Lahad Mbacké). Qui plus est, ce qui fait véritablement mal, c’est que la faute est commise par celles qui auraient dû se charger de l’interdire, vu leur appartenance à la famille de Serigne Touba et de Serigne Abdou Lahad, en particulier. Cette ville n’a pas été fondée pour abriter ce genre comportement. Elle est fondée pour adorer DIEU et pour donner au travail ses lettres de noblesse. Voilà pourquoi  Serigne Touba a créée Touba. D’ailleurs, tous ses khalifes ont suivi la même ligne directrice…”

Serigne Amsatou Mbacké de poursuivre son discours : ” Quand Serigne Abdou Lahad Mbacké est venu, il s’est battu, son Khalifat durant, à dégager de la cité ces comportements regrettables. Il s’est battu pour bouter hors de Touba les tam-tams, la danse, l’alcool, la cigarette, les jeux de cartes. Et aujourd’hui, ce sont des membres de sa famille qui mettent le pied dans son plat. Une petite fille de Serigne Abdou Lahad n’a pas le droit de verser dans ce genre de comportement. C’est une émigrée du nom de Thiédo Mouride ( de son vrai nom Diène Mac ) qui m’a envoyé cette vidéo. Ce n’est ni de la politesse et ni de la déférence. Quand quelqu’un est adulé au nom de la religion, il ne doit pas faire honte à la religion. ”

Visiblement écœuré, le Chef religieux de signaler qu’une voix plus autorisée se prononcera sur la question. ”Le Khalife général des Mourides en parlera. Que celles qui ont agi de la sorte présentent leurs excuses à Dieu et qu’elles ne se remettent plus à agir de la sorte. Personnellement je présente les miennes. ” Affaire à suivre…

Charger plus d'articles similaires
Charger plus de Abdou Faye
Charger plus dans À La Une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIRE AUSSI

Courtisé par le Mali, Aboubakary Koïta déclare sa flamme à l’équipe nationale du Sénégal

The post Courtisé par le Mali, Aboubakary Koïta déclare sa flamme à l’équipe nationale du …